Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

AAMCO : une croissance externe réussie avec l'accompagnement de l'URScop

SCOP / Coopérateur / AAMCO : une croissance externe réussie avec l’accompagnement de l’URScop
 
Print Friendly
18 Avril 2018

Créée en 1983 à Villeurbanne, l’agence d’architecture et d’urbanisme AAMCO a choisi de prendre en main son destin. Convaincue de devoir se développer pour faire face au défi des années à venir, elle vient d’acquérir l’Agence Pascal Mollard en nord Isère. Une opération de croissance externe menée tambour battant par l’équipe, mais pas à n’importe quel prix, pour les deux entreprises comme pour leurs salariés.

Riche de nombreuses références dans la construction et la rénovation de bâtiments privés, AAMCO est un acteur important de l’agglomération lyonnaise : 15 salariés, plus de 30 années d’expertise cumulée. Pour autant, l’agence doit faire des choix, notamment car son chiffre d’affaires est durement impacté. « Il était urgent de réagir, de régénérer notre agence en adoptant une taille et un positionnement stratégique » explique David Béal, son dirigeant.

« C’est au moment d’envisager cette opération de croissance externe, que nous avons mesuré tout l’intérêt d’être une société coopérative (Scop) »

D’abord, parce qu’en tant que Scop, AAMCO s’est développé, d’année en année, des réserves importantes, qui ne demandaient qu’à être investies. Ensuite, parce que nous avons découvert que nous avions une mine de conseil et d’efficacité à nos côtés, avec l’Union régionale de Scop, qui a su nous apporter l’expertise juridique et l’ingénierie financière indispensables dans ce genre d’opération. C’est cette conjonction de paramètres qui nous a permis de libérer la dynamique entrepreneuriale qui était en nous ».

Une stratégie de croissance externe

AAMCO cherchait à se développer. De son côté, Pascal Mollard cherchait à vendre son agence d’architecture extrêmement reconnue dans le domaine du médico-social et basée en Nord-Isère où l’ancrage territorial joue beaucoup. « Nous y avons vu une belle opportunité d’utiliser les forces d’AAMCO, de combler notre manque en références médico-sociales  en nous positionnant sur la construction et la réhabilitation de maisons de retraite notamment. De plus, APM nous permettait, par sa localisation, de nous implanter au pied des montagnes et d’accéder ainsi à Grenoble et au marché des lits froids ».

Un rapprochement gagnant-gagnant

Tout concordait donc pour AAMCO à proposer un rapprochement à APM… Restait à convaincre le vendeur. Un vendeur pas comme les autres. La préoccupation de Pascal Mollard de maintenir la totalité des emplois d’APM l’a mené à éconduire plusieurs offres de rachat. « Forcément, lorsque nous sommes arrivés avec le projet coopératif qui prévoyait non seulement de maintenir la totalité de l’équipe d’APM sur Voiron, mais aussi de l’impliquer dans la transformation d’APM en coopérative, nous abattions des cartes décisives. Nous nous positionnions non pas en méchant loup, mais en partenaire qui offre des perspectives d’avenir ».

Tout étant réuni d’un côté comme de l’autre, le rachat d’APM par AAMCO est conclu en un temps record. Depuis décembre 2017, les 2 Scop, mère et la fille, sont donc reliées par un lien de subsidiarité, cher à David Béal. « Nous avançons main dans la main et accompagnons la Scop APM dans sa transformation en coopérative. Et cela n’est pas sans répercussion chez AAMCO. Nous ouvrons le sociétariat et travaillons à associer plus de monde chez APM (9 salariés) comme chez AAMCO (15 salariés) ». Une opération de rapprochement couronnée de succès, qui permet au nouveau groupe coopératif AAMCO – APM de renforcer sa position en région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

AAMCO-APM