Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

Kaléido'Scop aux multiples facettes

SCOP / Tous publics / Kaléido’Scop aux multiples facettes
 
Print Friendly
25 Juillet 2017

Kaléido’Scop vient de fêter ses 10 ans révolus, à St Étienne. L’occasion pour ses 10 entrepreneurs salariés de revenir sur une entreprise pas comme les autres, une Scop aux multiples facettes qui a su se transformer et s’adapter aux ambitions de ceux qui la font au quotidien.

Kaléido’Scop, c’est d’abord l’histoire d’une rencontre. Celle de deux trentenaires, formateurs de profession qui partagent un même domaine d’expertise : la mobilité internationale et la diversité culturelle. Repérés pour leurs méthodes créatives et leurs démarches participatives par les collectivités territoriales, ils fondent, en 2006, leur entreprise en Scop et la nomment Kaléido’Scop, en référence au tube de miroirs du même nom.

En 2011, suite à un gros projet européen, la Scop se développe. Elle compte désormais 6 salariés qui, accompagnés par la Scop Oxalis, décident de basculer en CAE (coopérative d’activités et d’entrepreneurs). « Kaléido’Scop n’a jamais aussi bien porté son nom » explique Sylvain Abrial, un des deux fondateurs. « Multiforme dans son action et dans ses réflexions, elle regroupe une diversité de compétences avec un socle commun : des méthodes participatives, un accompagnement à la transformation sociale et l’interculturalité ».

Aujourd’hui, Kaléido’Scop regroupe ainsi 10 entrepreneurs salariés. S’ils développent chacun leur activité, ils partagent une même entreprise et… « beaucoup de bienveillance » ajoute François Thomas, Responsable administration et gestion. « Nous essayons de favoriser les synergies entre les coopérateurs ». 50% du chiffre d’affaires de Kaléido’Scop est ainsi refacturé en interne, signe que chez Kaléido’Scop, on favorise les interventions à plusieurs !  « Nous organisons un séminaire d’équipe tous les 3 mois, 2 journées complètes qui garantissent l’interconnaissance entre salariés et l’émergence de nouveaux projets. »

La force du collectif, Kaléido’Scop l’incarne jusque dans sa gouvernance : « toutes les décisions sont discutées et prises ensemble. Le recrutement, par exemple, est l’affaire de tous. Nous avons 2 co-gérants. Un des deux co-gérants change chaque année », précise Sylvain Abrial.