Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

Latitude-Cartagène : quand cartographie rime avec coopération

SCOP / Tous publics / Latitude-Cartagène : quand cartographie rime avec coopération
 
Print Friendly
11 Octobre 2018

Arrêt de bus ou gare, à l’échelle d’un quartier ou d’une ville, papier ou numérique, Latitude-Cartagène est présente tout autour de vous. Cette société lyonnaise experte en cartographie, dirigée par Didier AILLOUD, a fêté ses 30 ans en 2018.

 

Trois décennies de coopération

« La soirée d’anniversaire s’est déroulée dans le quartier où est née l’entreprise, dans les pentes de la Croix-Rousse. Plus de cinquante personnes étaient réunies. Ce moment a permis aux nouveaux salariés comme moi d’échanger avec ceux qui ont participé à l’histoire de Latitude-Cartagène. » explique Estelle Aubert, chargée de communication de Latitude-Cartagène.

Une histoire qui a fortement été influencée par le fait d’être une coopérative depuis sa création en 1988. « Les décisions sont prises de façon collégiale, il y a un échange d’idées, chacun a le droit à la parole. » C’est ainsi que Latitude-Cartagène a su prendre des virages aux bons moments, notamment quand de nouveaux acteurs comme Google se sont mis à faire de la cartographie.

 

Anticiper et s’adapter

Au départ élaborée à l’aide de papiers et de calques, la cartographie a bien évolué ces dernières années. « Latitude-Cartagène s’est différenciée de la concurrence en investissant très vite dans les nouvelles technologies puis en recrutant de nouveaux profils : géomaticiens, informaticiens, développeurs. La partie papier est toujours présente dans notre activité mais nous développons des solutions numériques telles des cartes interactives pour le web et le mobile. Nous innovons sans cesse pour suivre les comportements des utilisateurs et devancer les attentes du voyageur de demain. »

Latitude-Cartagène a été pionnière dans l’utilisation des systèmes d’information géographique pour la cartographie de communication. Elle exploite les bases de données géographiques et développe des processus de production automatisés afin de produire des cartes communicantes de qualité. Et l’entreprise compte bien garder sa place de leader : « Nous nous appuyons sur le numérique et des outils collaboratifs pour échanger entre nous, avoir une émulation d’idées constante. Nous développons notre communication digitale grâce à une présence sur les réseaux sociaux et, très prochainement, nous allons mettre en ligne notre nouveau site internet. »