Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

ORCAP a "L'esprit Scop"

SCOP / Créateur / ORCAP a « L’esprit Scop »
 
Print Friendly
25 Mai 2018

Nathalie Murand et Mohamed Lahyal sont deux anciens collègues qui ont décidé de conjuguer leurs talents pour créer Orcap, une entreprise spécialisée dans la fabrication et de mise en place d’appareillage orthopédique, à Bron (69).

Pour lancer leur activité dans un état d’esprit en accord avec leurs valeurs, ils ont choisi le statut Scop :

« Nous avons pris connaissance du statut Scop lors du redressement judiciaire de notre ancienne entreprise. Dans ce contexte, un consultant régional nous l’a présenté, ainsi que la procédure de reprise de l’entreprise par ses salariés », raconte Nathalie Murand. « L’état d’esprit d’une Scop nous parle. Au-delà du travail en équipe et du partage équitable des bénéfices, c’est le décloisonnement qui nous a motivé. Autrefois contraint dans des tâches professionnelles répétitives, nous souhaitons dorénavant explorer tout notre potentiel individuel tout en étant à l’écoute du collectif. Dans un fonctionnement classique, beaucoup de bonnes idées ne sont pas écoutés et encore moins exploités. »

La Scop Orcap vise le développement futur de son équipe technique et thérapeutique, mais aussi de sa partie administrative et comptable. Mais si Orcap vise à faire grandir le projet, c’est en gardant son esprit Scop à travers la formation et l’épanouissement professionnel.

« Rien ne peut être considéré comme acquis dans ce type de structure. Par exemple, pour être élu gérante je devrai être à la hauteur des attentes de mes associés et par ce fait toujours être soucieuse de développer mes compétences sans vivre sur mes acquis. Cette vigilance est transposable dans la gestion et le dévelopement d’une entreprise pour sa prospérité dans le temps. Ce type de projet motivera de futurs associés qui auront sans aucun doute la même éthique. »

Orcap lancera son activité en juin 2018, accompagnée par l’Union régionale des Scop, présente pour l’accompagner dans sa création puis, à l’avenir, dans son développement.

« Nous avons pu rencontrer d’autres entrepreneurs qui n’ont pas la chance d’être accompagnés, c’est une aide non-négligeable », conclut Nathalie Murand.