Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

RETOUR SUR... LA RENCONTRE DRÔME-ARDèCHE à CEFORA !

SCOP / Tous publics / RETOUR SUR… LA RENCONTRE DRÔME-ARDèCHE à CEFORA !
 
Print Friendly
29 Juillet 2019

Avant de commencer, à vos agendas !

Prochaine étape le 26 novembre pour un ciné-débat au Navire, à Valence… Affaire à suivre !

« Quelles sont les actualités de Cefora ? – Les vacances. » (Rires). Ce 11 juillet 2019, les coopératrices et coopérateurs Drôme-Ardèche se sont retrouvé·e·s chez la Scop Cefora à Vernoux (mais pas seulement), autour d’une problématique que vous êtes nombreux·ses à avoir connue, ou qui vous questionne encore : d’une gouvernance verticale à une gouvernance horizontale, comment s’y prendre ? Un sujet parfois complexe qui n’a pas empêché les participant·e·s de lancer de beaux traits d’humour.

Et il faut dire que les délicieuses brioches proposées par Cefora ont participé à cette bonne humeur, une bonne humeur actée ensuite avec le jeu de questions/réponses pour accueillir les participant·e·s, tel que ce sujet brûlant des vacances… Mais trêve de plaisanteries, les discussions et échanges ont également été très sérieux.

 

Crédits photos : Arthur Silvestrini

  Du « Putain de Facteur Humain » au « Précieux Facteur Humain »

Une rencontre de coopérateurs et coopératrices, c’est l’occasion de partager et échanger autour des pratiques et expériences de chacun·e. Spécialisée dans la formation, et Scop depuis ses débuts en 1994, au cœur même d’une transition vers une gouvernance plus horizontale, Cefora nous a présenté son histoire, les difficultés rencontrées, les réussites…  Une charge importante de travail sur les épaules de la gérante, le besoin de changements, et l’arrivée de nouveaux sociétaires, la volonté de passer à une gouvernance plus horizontale et plus équilibrée a marqué les années 2015-2016 et après. En effet, la coopération, l’horizontalité, et le sociétariat ne sont pas innés, mais se construisent ensemble et pas-à-pas. Le but ? Que ce PFH, ou « Putain de Facteur Humain », devienne un « Précieux Facteur Humain ».

Mais attention, hors de question ici de faire un exposé, les participant·e·s ont dû être très attentifs, pour ensuite présenter les facteurs de réussite de la transition de Cefora, ainsi que les défis d’un tel projet ! Une restitution dynamique et participative qui donne à  voir comment chacun·e a compris les enjeux, avec ses propres mots.

Vers une gouvernance horizontale, comment s’y prendre ?

Par où commencer une telle transition ? A l’image de cette rencontre, par un partage d’expériences : pour Cefora, le témoignage des Amanins a été essentiel pour enclencher ce changement profond individuel et collectif. Se tromper, rater, continuer, sont des étapes du processus ; tout l’enjeu est d’arriver à construire un cadre, ainsi qu’une philosophie commune, une raison d’être. Un défi qui n’est pas des moindres, doublé d’un autre défi : implanter une structure de formation dans un territoire rural, sans oublier les différentes contraintes juridiques. « C’est un laboratoire, on expérimente. »

Face à ces défis, quels ont été les facteurs de réussite ? Avant toute chose, l’ADN de Cefora a posé une base solide : c’est une Scop depuis sa naissance en 1994. Mais au-delà de ce statut coopératif, l’équipe a su construire ce fameux cadre, et créer différents espaces de discussion et de partage d’information, tels que les commissions, tout en permettant aux salarié·e·s de monter en compétences – écouter l’autre, voilà certainement un facteur de réussite non négligeable.

Une question, néanmoins, a animé la fin de la discussion : dans cette organisation horizontale, que devient le gérant ? GRAP intervient et nous explique que, chez eux, le terme « gérant » a disparu, au profit d’un plus grand respect pour tous. Toutefois, comment vivre cette transformation, déroutante pour certain·e·s ? Très concrètement, la coopérative organise des formations pour expliquer son histoire et le cadre qui en découle, ainsi que des simulations de conseil administratif pour les nouveaux·elles salarié·e·s : il s’agit de montrer qu’ils·elles sont tout à fait capables d’y assister et d’y participer, d’y jouer un rôle. Mais une inquiétude persiste : la loi oblige à ce que la structure ait un responsable légal, qui choisir ? « Il faut trouver celui qui dort bien » nous dit-on, non sans humour.

 

Crédits photos : Arthur Silvestrini

Quelques kilomètres plus loin… Une auberge coopérative

Ces échanges, malgré leur richesse, ne représentaient que la moitié de la journée ! Car nous avons également visité l’Auberge de Boffres, située à… Boffres ! Ce village de 700 habitants, situé sur le plateau ardéchois, souffre d’un déficit en commerces et services ; l’on imagine alors l’importance d’un projet auberge-épicerie-restaurant dans les locaux vacants de l’ancienne auberge du village. Outre le délicieux déjeuner que nous a concocté l’équipe, celle-ci nous a présenté le projet.

Soutenu par la Nef, France Active, la Scic Villages Vivants, et le Grenade, il s’agit de réhabiliter un bâtiment de 800m² pour y ouvrir un espace multi-activités avec un bar-restaurant-épicerie au rez-de-chaussée (Coup de cœur pour la terrasse et le panorama), ainsi qu’un espace de co-working à l’étage, sans oublier un projet de logement. Mais ne vous assommons pas de détails, vous pouvez en savoir plus sur cette page, et les travaux avancent !

Et à quelques pas… des jardins partagés

Cette journée a été dense, mais ça valait le détour ! De retour à Vernoux, nous prenons un bol d’air presque frais dans les jardins partagés avec Terre et projets. Le PTCE, ou Pôle Territorial de Coopération Économique, regroupe des structures de l’ESS et entreprises socialement responsables. Concrètement, l’enjeu est de contribuer à une alimentation plus saine et respectueuse, valoriser les ressources du territoire, en enfin sensibiliser à l’agriculture biologique et à la réduction des déchets…

…Et oui, de beaux projets se montent en Drôme-Ardèche !

Crédits photos : Arthur Silvestrini

Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
2019-06-18-rencontre-CEFORA-7
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini
Crédits photos : Arthur Silvestrini