Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

Une startup qui roule (éco)logiquement en Scop

SCOP / Créateur / Une startup qui roule (éco)logiquement en Scop
 
Print Friendly
11 Juin 2018

Oklö est une jeune startup de Haute-Savoie qui va changer votre rapport à la voiture au quotidien.

Oklö développe un vélo cargo innovant et made in France pour le quotidien : courses, usage familial… un mode de transport respectueux de l’environnement pour faciliter le transport doux des citadins partout en France.

Startup avec l’envie d’affirmer ses valeurs, Oklö est née sous forme d’entreprise coopérative. Bruno Guittard, entrepreneur haut-savoyard, a lancé ce projet pour apporter sa pierre à la transition écologique mais avec l’idée de créer une entreprise libérée, une entreprise en cohérence avec ses valeurs, après une carrière dans des grands groupes de l’industrie.

« Je me suis rendu compte que l’opacité de certaines directions pouvait amener de la démotivation. Lorsque l’on arrive, on a la pêche et des idées mais on se rend compte petit à petit du manque de clarté de certaines choses, notamment la répartition des richesses qui respecte simplement le minimum légal. Les salariés qui sont là depuis longtemps ont l’expérience et le savoir-faire mais perdent en motivation. J’en suis à la moitié du chemin dans ma vie professionnelle et j’ai envie de le finir dans une entreprise qui donne confiance. La transparence et la répartition équitable des richesses permet de motiver celles et ceux qui la portent. » explique Bruno.

Pour créer une entreprise à fort potentiel en minimisant les risques, Bruno et ses deux associés se sont tournés vers l’accompagnement #Coopstart proposé par l’Urscop, avec l’idée d’une entreprise en Scop.

« La Scop est simple : c’est un modèle sain qui simplifie le débat. Nous avons eu quelques craintes, des idées reçues selon lesquelles il est difficile pour une Scop de lever des capitaux, par exemple en faisant appel à des business angels, mais il existe d’autres leviers de financements avec l’Urscop. Nous avons été accompagnés sur l’aspect juridique comme le financement, nous permettant de lever 50 000 € avec le Mouvement Coopératif et le FRIS. Et cerise sur le gâteau, nous avons pu profiter de l’expérience de commercial d’un délégué de l’Union régionale qui a pu nous apporter son point de vue sur notre démarche. »

Derrière ce choix de modèle, il y a aussi la volonté d’intégrer un réseau, celui des 545 entreprises coopératives de la région :

« Créer en Scop nous donne de la crédibilité par rapport à notre message, mais nous donne aussi accès à un tissu de commerces locaux comme les biocoop, des commerces en centre-ville qui bénéficient du développement des modes doux avec lesquels nous pouvons trouver des synergies. »

Oklö amorce son démarrage avec la volonté de créer une quinzaine d’emplois en France dans les prochaines années, avec l’accompagnement de l’Urscop, et de se tourner dans le futur vers les marchés scandinaves.