Retour à l'accueil

Union Régionale des SCOP & SCIC Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

Le Syndrome Peter Pan a ouvert ses portes en coopérative

SCOP / Coopérateur / Le Syndrome Peter Pan a ouvert ses portes en coopérative
 
Print Friendly
12 Mars 2017

Le 20 décembre, le Syndrome Peter Pan a ouvert ses portes, un nouveau lieu de vie autour du jeu, du jouet et du livre né de la rencontre de 3 entrepreneurs.

 

Maxime Pellier, Loïc Lascaux et Marie Guerinet se sont rencontrés chez Raconte-moi la Terre où ils étaient tous 3 salariés. Ayant envie d’autonomie dans leur travail, ils murissent leur projet pendant un an et demi. Désireux de monter « quelque chose de plus qu’un commerce lambda », ils se sont tournés vers l’Economie Sociale et Solidaire.

« Le statut Scop m’a beaucoup parlé » explique Marie « et correspondait à ce que l’on cherchait. Le modèle coopératif nous permet de voir le fruit de nos efforts. Nous voulions aussi être accompagnés dans notre démarche, l’Union régionale des Scop offrait un accompagnement sur la méthodologie d’entreprise avec des outils adaptés.  La formule Scop est pour moi plus pérenne, même pour un commerce, elle amène une vision à plusieurs années. »

Un lieu de vie, trois activités qui se soutiennent

Dans la Scop, tout se fait en collectivité : les décisions sont prises à trois, toutes les questions sont débattues à trois. Même si chacun a son domaine, livre, jeu et café ou restauration, la confiance entre chacun vient du fait qu’ils se sont « choisis » pour monter le projet.

Ce mélange de trois activités apporte toute sa solidité à la structure pour les porteurs du projet : « C’est ce mélange de marges, avec des modes de paiement ou des temps de paiement très différents, qui permettra, à l’équilibre, de donner sa pérennité au projet. »

Les trois activités sont complémentaires et permettent d’animer le lieu tout le temps : petite restauration le midi, soirées jeux tous les jeudis soir, atelier cuisine un mardi sur deux, mercredis après-midis dédiés aux enfants tous les quinze jours…  le Syndrome Peter Pan se veut un lieu de vie pour les enfants et les parents d’Oullins.