Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

La transformation en Scop ? Une « suite logique » pour les deux fondateurs de Osmose Cuisine

SCOP / Coopérateur / La transformation en Scop ? Une « suite logique » pour les deux fondateurs de Osmose Cuisine
 
Print Friendly
23 Mars 2017

Créée en 2015, Osmose Cuisine, installée à Chamonix, s’est transformée en Scop (entreprise coopérative) en septembre dernier. « Une suite logique » pour ses deux fondateurs, qui voient là une façon de développer leurs projets tout en renforçant la synergie avec leurs partenaires locaux, et en affirmant leurs valeurs.

À l’origine d’Osmose Cuisine, il y a la rencontre de Richard Cerezo-Lahiani et Olivier Cheilan, deux professionnels de l’hôtellerie-restauration installés en Haute-Savoie depuis de nombreuses années. Elle aboutit à la création, en juillet 2015, d’une première entreprise sous forme de SAS, dans l’objectif de développer une activité de traiteur de qualité à Chamonix.

À la fois comme traiteur haut de gamme – avec des produits frais, de saison, locaux, si possible bio, et des créations culinaires audacieuses –, mais aussi avec un service de chef à domicile et de cours de cuisine auprès de particuliers, Osmose Cuisine propose une offre atypique et novatrice en vallée de Chamonix. L’entreprise acquiert rapidement une excellente réputation, portée en partie par la notoriété d’Olivier Cheilan, qui a œuvré comme chef de l’Excelsior Chamonix pendant 22 ans, mais également par la qualité des partenariats culinaires locaux qu’elle noue.

Portés, dès la création, par des valeurs communes d’équité et de co-décision, c’est donc logiquement que les deux associés envisagent rapidement de transformer Osmose Cuisine en Scop. Ils souhaitent ainsi, d’une part, fidéliser de futurs collaborateurs par l’accès au sociétariat, comme cela sera le cas d’ici quelques semaines avec l’intégration d’un troisième sociétaire ; d’autre part, proposer dans un second temps un service d’incubation de projets culinaires. Les entrepreneurs pourraient alors accompagner techniquement des chefs dans la création ou le développement de leur propre activité culinaire.

Dans un même esprit de coopération, Osmose Cuisine propose également à la location des espaces de cuisine partagés et modulables. De nombreux projets qui devraient permettre à la Scop, qui vise un chiffre d’affaires de près de 230 000 € cette année, d’imprimer durablement sa marque sur le territoire chamoniard.

Pour aller plus loin :

http://www.osmose-cuisine.com