Retour à l'accueil Retour au site internet

Union Régionale des SCOP & SCIC Auvergne-Rhône-Alpes

Edito

05 Décembre 2013

La force du réseau Scop

Par Guy Babolat, Président de l’Union Régionale des Scop

 

Scop-Rhone-Alpes-AG

« Seuls 39% des chefs d’entreprise qui ont franchi le cap de la création auraient fait appel à un réseau d’accompagnement »*.

C’est en tout cas ce que révèle un sondage commandé par l’APCE et CERFRANCE en ce début d’année. Les dernières études en date montrent pourtant que le recours à un réseau d’accompagnement est un facteur de pérennité pour l’entreprise. En Rhône-Alpes, il en est un, fort de 350 sociétés coopératives et de 5 300 salariés…

Par sa nature et sa richesse, le réseau coopératif peut être comparé à une sorte de « banque », chacun pouvant venir y déposer et y emprunter, selon ses besoins : une expertise, des informations stratégiques ou des moyens financiers. Et c’est là toute son originalité et toute sa force : la mutualisation de moyens, grâce aux cotisations des entreprises adhérentes. Toutes les instances du mouvement se consacrent à valoriser ce réseau et à faciliter les échanges en son sein. La Confédération Générale des Scop assure au niveau national les missions de représentation, de coordination et de lobbying. Les Unions Régionales font de même au niveau régional et apportent aux entrepreneurs coopératifs un accompagnement technique, financier et humain, de proximité. Les Fédérations professionnelles apportent leur expertise des métiers et des branches d’activités. Des instruments financiers, dotés grâce aux cotisations des coopératives, contribuent à sa cohésion et à son développement. Ils sont prévus pour intervenir à toutes les phases de la vie de la coopérative, en période de développement, comme en période de difficultés.

 

Déjà 5 300 salariés en Rhône-Alpes, mais il faut aller plus loin, dynamiser encore la vie de notre réseau, notamment en favorisant les échanges et les collaborations inter-coopératives , en nouant des partenariats, bref en mutualisant toujours davantage. Plus notre réseau sera vivant, plus il sera fort et apte à grandir et plus les coopératives en bénéficieront. »

 

Lire l’intégralité de notre dernière Lettre d’information

* sondage réalisé par l’Institut Think pour l’APCE et CERFRANCE , février 2014

 

Partager sur les Réseaux Sociaux
Suivre les Scop sur Facebook Suivre les Scop sur Twitter

Laissez un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces caractères HTML et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>