Retour à l'accueil

Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

La Démocratie nous réussit

« La ferme des artisans » : un potager géant au cœur de Villeurbanne

SCOP / Tous publics / « La ferme des artisans » : un potager géant au cœur de Villeurbanne
 
Print Friendly
29 Juillet 2020

« La ferme des artisans » : un potager géant au cœur de Villeurbanne

 

Aujourd’hui on ressent de plus en plus le besoin d’une reconnexion avec la nature, de produire quelque chose avec nos propres mains. Mais est-ce possible pour les citadins habitant de grands quartiers urbains ? 

La réponse est oui ! L’initiative lancée par la SCIC Pistyles va au-delà des simples espaces verts urbains. La coopérative vient de créer un potager géant en plein cœur du quartier Gratte-ciel de Villeurbanne. Avec la SERL société d’aménagement du Grand Lyon et le soutien de la mairie de Villeurbanne, elle pourra utiliser le terrain situé rue Léon-Chomel pendant 3 ans.

Le potager représente 800 m2 de terre, composée de couches de compost et de matières organiques. Son inauguration a eu lieu le 7 juillet et en seulement quelques heures, les habitants du quartier et les membres du Pistyles ont installé 1300 plants de légumes !

Potager Villeurbanne

Crédit photo Anne Gentilleau


 

« Produire pour donner »

Pour s’inscrire également dans une démarche solidaire, la structure a décidé d’aider les populations les plus précaires. Tout ce qui sera récolté pendant l’été et l’automne dans cet espace agro-urbain est destiné à l’aide alimentaire.

Une plantation participative

Ce projet innovant vise notamment à initier les habitants du quartier au jardinage et à l’agriculture urbaine. Pistyles propose au collectif d’habitants un accompagnement par des jardiniers et animateurs professionnels dans le domaine. De cette manière, les habitants entretiennent un jardin plus utile et écologique mais aussi ils ont la possibilité de créer des liens entre voisins.

Potager Villeurbanne

Crédit photo Anne Gentilleau


La dimension coopérative du projet

L’ambition de cette SCIC à travers ce projet est d’expérimenter et de proposer des nouvelles formes de production dans l’espace urbain. Pour aller plus loin, elle a également la volonté de s’inscrire dans un modèle économique, écologique et solidaire ayant la capacité de transformer les quartiers d’aujourd’hui.

Mais quelle est la clé pour faire vivre cette belle initiative ? Selon Marc Pascal, gérant de la structure depuis 2019 :

« Ce type de dispositif n’est réalisable que par la bonne coordination entre tous les acteurs, notamment les élus, les habitants, les promoteurs – aménageurs et le prestataire-animateur et technicien (en l’occurrence, ici, Pistyles). La dimension coopérative du travail est très importante, si elle n’existe pas, ça ne va pas marcher. »

 

L’impact économique du projet

Pistyles a été accompagnée par Alter’Incub Auvergne-Rhône-Alpes, le premier incubateur d’innovation sociale dédié aux projets d’intérêt collectif, en 2014. Six ans plus tard, après plusieurs péripéties, l’activité de cette structure est en pleine croissance. Grâce au développement de plusieurs projets d’agriculture urbaine, dont celui de « La ferme des artisans », la coopérative envisage de créer plusieurs emplois :

 « Ces projets nous obligent à renforcer nos équipes pour pouvoir entretenir cet espace. On envisage donc de créer au moins 6 à 8 emplois dans le domaine de l’agriculture urbaine d’ici 5 ans. De plus en plus d’aménageurs et de promoteurs sont intéressés par la démarche. L’enjeu pour nous n’est pas de faire du greenwashing mais bel et bien de bien mettre un pied dans la porte ! D’ailleurs, le pied, nous l’avons déjà dans la porte en gérant plus de 150 jardins d’agrément et en accompagnant une trentaine de jardins potagers collectifs ! En réalité, ce que nous faisons maintenant c’est de mettre la main, la bêche, la brouette et le râteau dans la porte ».

En effet, cette initiative vise non-seulement à installer une préfiguration de la ville de demain, plus écologique, liée à la nature, productive et humaine, plus rafraichissante, plus autonome sur le plan alimentaire, mais aussi à créer de nouveaux emplois.

Un double enjeu provenant des valeurs et des principes des Scop et des Scic : respect de l’environnement, prise en compte de l’aspect participatif et collaboratif, adoption du modèle de l’économie sociale et solidaire pour pouvoir créer des emplois pérennes.

 

Pistyles partenaire de l’appel à projet Prémices

Pour pouvoir répondre à ce double enjeu, Pistyles a adhéré au projet Prémices.

Prémices est un Appel à projet lancé par l’Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes, dont le but est de soutenir la création et le développement d’entreprises qui s’engagent pour une alimentation et une agriculture résiliente. Les concepts de circuit court, de localité, d’écologie et de coopération sont au cœur des projets d’entrepreneuriat collectif accompagnés.

Pistyles accompagne en tant que parrain le projet de réhabilitation du potager du Château de Theix dans le Puy-de-Dôme. Un projet qui vise à créer un  potager et  un verger le Château de Theix par un biais surtout pédagogique : proposer des activités sur la production et la consommation alimentaire aux publics divers ainsi qu’une alimentation produite sur place pour générer une nouvelle approche de la consommation.

Le rôle de Pistyles dans le cadre de cet appel à projet s’inscrit dans son engagement pour faire émerger des « nouvelles pousses » sur le territoire. De leur côté, ces nouvelles structures pourront ensuite contribuer à une société plus résiliente et capable de rester viable malgré les défis qui nous font face !

Pour en savoir plus sur l’appel à projet Prémices : https://premices.coop/