Retour à l'accueil Retour au site internet

Union Régionale des SCOP & SCIC Auvergne-Rhône-Alpes

Actualité

24 Mai 2013

Carross'Auto 73 : Se donner les moyens d'agir

 

La Naissance d’une Scop #20 : Carross’Auto 73

C’est à Chambéry qu’est née la 24e Scop de Savoie, Carross’Auto 73, au terme d’une Reprise d’Entreprise par les Salariés accompagnée par l’Union Régionale des Scop et Transméa.

Des histoires fortes et positives peuvent parfois naître de situations difficiles, et ouvrir des perspectives nouvelles à ceux qui savent se donner les moyens d’agir, à ceux qui ont le courage d’aller chercher des solutions. La preuve par l’exemple avec l’itinéraire des salariés de la Scop Carross’ Auto 73 (carrosserie automobile) qui ont su transformer leurs doutes en énergie créatrice :

« Lorsque nous avons eu connaissance de l’imminence d’une liquidation judiciaire de l’entreprise, nous avions peu de perspectives quant à notre avenir jusqu’à ce que l’on nous parle du statut SCOP.

Avant d’entreprendre une quelconque démarche, nous nous sommes concertés sur notre vision d’une reprise ainsi que sur la volonté de chacun de participer au projet. Les décisions ne se sont pas faites attendre, nous étions tous prêts à nous investir afin que cette entreprise devienne la nôtre.

Les motivations ont été nombreuses, et le statut SCOP nous a donné la possibilité de devenir entrepreneur tout en conservant le statut de salarié. En tant qu’associé-salarié, nous sommes tous égaux, parties prenantes d’une entreprise démocratique.

Nous en retirons également un aspect gratifiant, une valorisation de notre travail, et une évolution dans nos carrières respectives. Cela représente une opportunité que nous aurions pu ne jamais avoir et que nous ne voulions pas laisser passer.

Au-delà de l’aspect quotidien du travail, avec pour chacun les tâches qu’il doit accomplir, une autre vision des choses s’impose à nous aujourd’hui : c’est récolter le fruit de notre travail. C’est la volonté de faire vivre une entreprise que nous savons viable, qui possède un potentiel trop longtemps inexploité. Forts de notre expérience et de nos savoir-faire, nous croyons fermement à ce projet et à notre capacité de le mener à bien.

Depuis toujours, nous avons créé des liens entre collègues, mais notre implication commune pour le montage du dossier de reprise, les efforts de chacun pour que cela devienne réalisable, ont plus que jamais renforcé cette solidarité ».

Le collectif s’est mobilisé rapidement autour du projet SCOP, constituée de personnalités autonomes dans leur travail et qui ont rapidement décidé de ce qu’ils souhaitaient instaurer comme nouvelles pratiques, et a notamment décidé à l’unanimité de confier la gérance à Ophélie Firane, jusqu’alors assistante de gestion. A 23 ans, c’est pour elle une opportunité de gérer une entreprise, ce qui correspond pleinement à ses aspirations et à son tempérament, dans un secteur qu’elle a choisi.

Le montage de ce dossier a été accompagné par Transméa, première société de capital-risque dédiée à la Reprise d’Entreprise par les Salariés, fondée par l’Union Régionale des Scop en 2007, en partenariat avec la Région Rhône-Alpes, la Caisse des Dépôts et Consignations, le Crédit Coopératif, la Nef et la Macif.

 

Partager sur les Réseaux Sociaux
Suivre les Scop sur Facebook Suivre les Scop sur Twitter

1 commentaire

  1. Pingback L'égalité professionnelle dans les Scop : plus qu'un principe, une réalité ! » Le blog des scop en Rhône-Alpes

Laissez un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces caractères HTML et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>