Bienvenue sur le site de votre Union Régionale
La force du réseau

BLOG :"La coopération, cette compétence essentielle du XXIe siècle"

13 12 2018
isabelle jorge union régionale des scop coopération

 

Sur quelles compétences se former aujourd’hui pour réaliser le travail de demain ?

Digitalisation, automatisation des tâches, interdépendance et travail en réseau, instantanéité et abondance de l’information, le monde du travail bouge à grande vitesse. Les compétences nécessaires aux travailleurs d’aujourd’hui seront donc différentes demain, or comme se former prend du temps, mieux vaut anticiper la question. Ce travail de prospective a mobilisé une importance communauté scientifique et l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a créé un référentiel d’évaluation des étudiants basé sur une classification de douze compétences essentielles du 21ème siècle (en anglais)1. Parmi elles, quatre sont jugées fondamentales pour la réussite individuelle, les 4C : Créativité, Pensée Critique (Critical Thinking), Communication et Coopération.

On ne naît pas coopérateur, on le devient !

Au risque de manquer d’objectivité (on ne se refait pas), on ne peut s’empêcher de penser que les Scop sont bien placées pour être une merveilleuse école des compétences du XXIème siècle !

Mais, même pour une entreprise sous statut coopératif, la coopération ne va pas de soi et la question reste entière : comment former à la coopération ?

Premier constat, la coopération est moins une compétence technique que relationnelle. Il sera donc difficile d’apprendre à coopérer en lisant des ouvrages ou même en suivant le contenu théorique d’un Mooc. À l’Union Régionale des Scop, qui depuis toujours propose une offre de formation à ses adhérents, nous pensons que la meilleure façon d’apprendre la coopération est d’abord de l’expérimenter, d’en éprouver parfois les difficultés et de prendre du recul via des temps de formation en présentiel.

Ainsi, moins théoriques qu’issues de la pratique, nos formations coopératives se définissent avant tout comme des lieux et des temps d’échanges d’expériences, de raisonnements, d’outils, entre les coopérateurs, avec l’appui des experts du Mouvement Coopératif. Une sorte d’université permanente au sein de laquelle les pratiques se renouvellent, les problématiques sont abordées avec recul et sont partagées, réveillant ainsi la pensée critique si utile aux salariés du XXIème siècle.

Se former est un investissement gagnant-gagnant

Venir en formation après avoir touché ses limites de compréhension, avoir voté des comptes à une AG sans avoir l’impression d’avoir compris par exemple, ouvre des portes. Cela nous permet d’analyser les informations qui nous sont communiquées, de se forger une opinion et donc d’exercer son rôle d’associé de façon éclairée.

Les formations donnent des bagages pour permettre d’avancer avec le collectif, d’être acteur et non spectateur. Elles permettent de démystifier certains termes, comme la stratégie ou l’analyse économique, qui ne sont pas réservés à une élite, chacun a un bout de la solution et peut donc y contribuer à son niveau.

Autrefois perçues comme des compétences « en plus » de celles nécessaires au métier, développées pour mieux exercer son rôle d’associé, il est heureux de noter que le rapport de l’OCDE souligne à quel point ces formations viennent globalement augmenter l’employabilité des coopérateurs.

Plus nous investissons dans des compétences nécessaires à la coopération, plus nos compétences sont qualifiées et recherchées par les entreprises de demain : c’est gagnant-gagnant !

Des compétences autant techniques que relationnelles

Concrètement, le travail de formation consiste à outiller les coopérateurs pour gérer ensemble une entreprise détenue collectivement.

Il ne faut pas oublier que l’équilibre des sociétés coopératives s’appuie sur deux jambes : le projet économique et le projet coopératif. En dehors des formations liées à la gestion de l’entreprise (pilotage économique, formalités administratives, statuts juridiques coopératifs), l’Union régionale des Scop propose aux coopérateurs de se former au management, à l’autogestion, à l’animation de décisions collectives par des méthodes d’intelligence collective ou encore à la communication interpersonnelle pour prévenir les conflits.

Envie de vous former ? Plus de 15 formations, 55 dates et 6 lieux différents vous attendent dans l’offre  2019 de formations que nous vous proposons de découvrir dès maintenant !

 

Isabelle Jorge,
Responsable formation,
Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes

À lire également : « Les compétences du XXIe siècle », Jérémy Lamri, éditions Dunod

Les dernières actualités

Construction Bois Alternative développe l’habitat écologique et durable en Scop

En novembre dernier, après plusieurs années en tant que micro-entrepreneurs, Jean-Baptiste Bergonzoli et Benoît Rode ont décidé de sauter le pas : associant leurs savoir-faire en construction paille et maisons ossature bois, ils ont créé la Scop (Société Coopérative et Participative) Construction Bois Alternative à Chas, près de Billom. Un statut qui correspond à leur philosophie : promouvoir des matériaux de construction innovants, écologiques et durables, provenant essentiellement de circuits-courts.
Lire plus...

L’Atelier Pop Corn, pionniers de l’Assistance à Maîtrise d’Usage, œuvre pour le mieux vivre ensemble

C’est en décembre dernier, prenant le contrepied de la morosité économique ambiante, que Stéphanie Cagni et Amélie Mariller ont décidé de prendre leur envol. Embarquant avec elles leur salarié, Paul Bendahmane, les co-gérantes ont créé la Scop Atelier Pop Corn, à Lyon, après 3 années passées à tester leur activité au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi Escale Création. Spécialisé dans l’Assistance à Maîtrise d’Usage, l’Atelier Pop Corn fait dialoguer ceux qui conçoivent, construisent et vivent les territoires et redonne une place aux habitants et citoyens dans la transformation de leur cadre de vie.
Lire plus...

Scopen, à Loriol, promeut la solution opensource pour accompagner la transformation digitale des entreprises

En juin dernier, au sortir du premier confinement, naissait une nouvelle Scop (Société Coopérative et Participative) dans la Drôme : Scopen, spécialisée en logiciels libres, et créée par quatre anciens collègues. Fortement ancrés dans les valeurs de partage, de solidarité, et d’équité portées par le mouvement coopératif, les quatre associés entendent démocratiser les solutions opensource à destination des entreprises, dans un contexte de développement des besoins numériques.
Lire plus...

Ils se sont lancés en 2020 : en Auvergne-Rhône-Alpes, la coopération saisit la crise au bond

Si la crise sanitaire de ces derniers mois impacte indéniablement tous les pans de l’économie, force est de constater qu’elle n’a pas marqué un coup d’arrêt dans la création d’entreprises coopératives en Auvergne-Rhône-Alpes. Au contraire, elle a même permis à de nombreux entrepreneur·e·s de mûrir leur projet, et, bien accompagnés, de se lancer, transformant les difficultés en opportunités. Ainsi, 25 nouvelles coopératives ont été créées en 2020 dans la région, permettant la création ou le maintien de 82 emplois. Parmi elles, l’Atelier Pop Corn (69), Scopen (26) ou encore Construction Bois Alternative (63) répondent aux nouveaux enjeux sociétaux et environnementaux soulevés par la crise.
Lire plus...
prev
next