Bienvenue sur le site de votre Union Régionale
La force du réseau

Confluence Conseil devient Scop, la relève est assurée !

08 07 2019
confluence conseil christope laurent et philippe landraud
Christophe Laurent, ingénieur d’affaires et Philippe Landraud, dirigeant – fondateurs, deux générations pour un même optimisme quant à la pérennité de leur entreprise et de ses valeurs.

En transmettant Confluence Conseil à sa trentaine de salariés pour 2,2M€, son dirigeant - fondateur Philippe Landraud nourrit sa belle aventure d’entreprise participative à Lyon, où chacun des salariés peut investir du capital et valider les options structurantes et stratégiques.

Assurer la continuité

« La relève est assurée… Vous êtes chez des gens heureux ! » Le moral et l’optimisme sont au beau fixe, pour ce dirigeant d’une soixantaine d’année. « J’ai décidé d’anticiper l’avenir en proposant à mes collaborateurs de reprendre l’entreprise sous la forme d’une Scop. L’argent n’est pas mon moteur et mes valeurs sont avant tout humaines. Dans le numérique, le raisonnement est bien souvent capitalistique et la logique est avant tout guidée par les actionnaires. Mais jamais je n’ai voulu être coté en bourse… » explique le Président de cette société de services, spécialiste de l’assistance à maîtrise d’ouvrage.

Christophe Laurent, ingénieur d’affaires, va dans le même sens : « La transformation en Scop permet la pérennité de nos valeurs. Le risque, c’est que des rachats entraînent des transformations de politique RH, le départ de certains collaborateurs et la perte de l’âme de base. On a connu cela chez certains de nos partenaires ou dans d’autres sociétés de services. » « Je ne veux pas voir la boite disparaitre petit à petit », confirme M. Landraud.

Un nouveau modèle de gouvernance

La transformation en Scop d’amorçage a eu lieu le 13 décembre dernier. Dans une ambiance bienveillante, Philippe Landraud a cédé la moitié de ses actions à 29 salariés, sur les 35 que compte l’entreprise. Le restant de ces 2,2M€ sera étalé jusqu’en 2022. « Nous avons beaucoup communiqué et fait du cas par cas sur la capacité d’apport des uns et des autres », précise Christophe Laurent. Trois plafonds d’investissements ont été définis : 10, 15 et 20 000 euros. « Quand vous avez mis de l’argent au capital de l’entreprise, vous vous sentez peut-être plus investi », admet le futur retraité. Christophe Laurent ajoute « On a une problématique dans notre métier qui est le turnover. Le fait d’avoir des salariés associés va endiguer cette problématique. »

« C’est un beau virage qu’on a pris et qui peut faire tache d’huile », espère Philippe Landraud. « La difficulté pour nous sera de faire vivre la Scop et de changer le mode de fonctionnement, évoluer. Nos collaborateurs sont quasiment tous chez le client. C’est plus dur quand les gens sont à distance et qu’il n’y a pas une vie interne au quotidien. Il va falloir aller chercher les coopérateurs et créer des événements, pour qu’ils puisse se sentir investis de leur mission de salarié-actionnaire. Ce sera cela notre vrai défi. »

Les dernières actualités

Construction Bois Alternative développe l’habitat écologique et durable en Scop

En novembre dernier, après plusieurs années en tant que micro-entrepreneurs, Jean-Baptiste Bergonzoli et Benoît Rode ont décidé de sauter le pas : associant leurs savoir-faire en construction paille et maisons ossature bois, ils ont créé la Scop (Société Coopérative et Participative) Construction Bois Alternative à Chas, près de Billom. Un statut qui correspond à leur philosophie : promouvoir des matériaux de construction innovants, écologiques et durables, provenant essentiellement de circuits-courts.
Lire plus...

L’Atelier Pop Corn, pionniers de l’Assistance à Maîtrise d’Usage, œuvre pour le mieux vivre ensemble

C’est en décembre dernier, prenant le contrepied de la morosité économique ambiante, que Stéphanie Cagni et Amélie Mariller ont décidé de prendre leur envol. Embarquant avec elles leur salarié, Paul Bendahmane, les co-gérantes ont créé la Scop Atelier Pop Corn, à Lyon, après 3 années passées à tester leur activité au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi Escale Création. Spécialisé dans l’Assistance à Maîtrise d’Usage, l’Atelier Pop Corn fait dialoguer ceux qui conçoivent, construisent et vivent les territoires et redonne une place aux habitants et citoyens dans la transformation de leur cadre de vie.
Lire plus...

Scopen, à Loriol, promeut la solution opensource pour accompagner la transformation digitale des entreprises

En juin dernier, au sortir du premier confinement, naissait une nouvelle Scop (Société Coopérative et Participative) dans la Drôme : Scopen, spécialisée en logiciels libres, et créée par quatre anciens collègues. Fortement ancrés dans les valeurs de partage, de solidarité, et d’équité portées par le mouvement coopératif, les quatre associés entendent démocratiser les solutions opensource à destination des entreprises, dans un contexte de développement des besoins numériques.
Lire plus...

Ils se sont lancés en 2020 : en Auvergne-Rhône-Alpes, la coopération saisit la crise au bond

Si la crise sanitaire de ces derniers mois impacte indéniablement tous les pans de l’économie, force est de constater qu’elle n’a pas marqué un coup d’arrêt dans la création d’entreprises coopératives en Auvergne-Rhône-Alpes. Au contraire, elle a même permis à de nombreux entrepreneur·e·s de mûrir leur projet, et, bien accompagnés, de se lancer, transformant les difficultés en opportunités. Ainsi, 25 nouvelles coopératives ont été créées en 2020 dans la région, permettant la création ou le maintien de 82 emplois. Parmi elles, l’Atelier Pop Corn (69), Scopen (26) ou encore Construction Bois Alternative (63) répondent aux nouveaux enjeux sociétaux et environnementaux soulevés par la crise.
Lire plus...
prev
next