Bienvenue sur le site de votre Union Régionale
La force du réseau

Scopen, à Loriol, promeut la solution opensource pour accompagner la transformation digitale des entreprises

06 04 2021

En juin dernier, au sortir du premier confinement, naissait une nouvelle Scop (Société Coopérative et Participative) dans la Drôme : Scopen, spécialisée en logiciels libres, et créée par quatre anciens collègues. Fortement ancrés dans les valeurs de partage, de solidarité, et d’équité portées par le mouvement coopératif, les quatre associés entendent démocratiser les solutions opensource à destination des entreprises, dans un contexte de développement des besoins numériques.

equipe-scopen-janvier-2021

Démocratiser et promouvoir les solutions informatiques opensource

Au cœur de l’activité de la nouvelle entreprise coopérative Scopen, installée à Loriol (26), se trouve les logiciels libres. « Nous installons, paramétrons et développons ces logiciels pour des entreprises, associations ou collectivités, et nous assurons également la partie formation, assistance et supports en aval », explique Julien Guémard, co-fondateur et co-gérant. « Nous dédions également une large place à la R&D et à l’auto-formation, comme nous l’avons fait récemment sur un ERP, pour être force de proposition sur les nouveaux usages et nouvelles techniques pour nos clients », complète-t-il. La situation sanitaire a mis en évidence un certain retard, en France, sur l’usage des services digitalisés. Par ailleurs, de nombreuses entreprises ont dû rapidement s’adapter pour permettre à leurs salariés de télétravailler, et beaucoup n’étaient pas correctement outillées. « Nous leur apportons des solutions opensource alternatives pouvant être utilisées sur le web et leur permettant de ne plus être dépendants des géants du web dont les licences sont payantes. Nous sommes convaincus que les logiciels libres, s’ils sont encore trop méconnus, constituent une réponse efficace à la transformation digitale des entreprises

Toujours plus de collaboratif

Animés par des valeurs de partage, de solidarité et d’équité dans leur pratique professionnelle, c’est tout naturellement que les fondateurs de Scopen, qui travaillaient déjà ensemble auparavant en tant que salariés, ont décidé de créer leur entreprise en Scop, au printemps dernier. « Nous avons quatre profils et expériences très différents », raconte Julien Guémard, « mais nous partageons la même philosophie. Nous avions à cœur de créer une entreprise qui nous ressemble. On a dans un premier temps volontairement questionné le modèle coopératif pour voir s’il n’était pas utopique, s’il nous convenait vraiment. Mais nous sommes très vite tombés d’accord : la Scop apporte un cadre rassurant, qui permet, dans un principe d’équité, que tout le monde évolue en confiance. » Créer son entreprise en 2020, un pari risqué ? « Concrètement, le confinement a été une opportunité, et ça nous a permis de prendre le temps de nous demander ce qui était vraiment important pour nous. L’accompagnement de l’Urscop a d’ailleurs été un vrai soutien, qui nous a permis de démarrer sereinement. Ça nous a apporté du confort et une rigueur qui paye aujourd’hui.» Très rapidement, Scopen entre en synergie avec le réseau coopératif, en particulier avec celui des Scop et Scic du numérique. « Cela correspond à une volonté de nous investir, sur le territoire drômois et au-delà, pour apprendre des autres, échanger, mutualiser, et contribuer à la vie économique et sociale dont font aussi partie nos clients », précise le co-gérant.

Une activité en plein développement

L’heure est à la digitalisation, et Scopen ne manque pas de sollicitations. Pour pouvoir absorber son activité croissante, la Scop va accueillir un développeur en alternance en juin prochain. « Nous souhaitons pouvoir recruter à terme des développeurs qui pourraient monter en compétences sur de la formation et de la conduite de projet au sein de la Scop. En septembre, Nicolas et moi allons pour notre part diversifier nos profils en devenant nous-mêmes formateurs, dans l’idée d’équilibrer les fonctions productives et les fonctions support », conclut Julien Guémard.

logo-scopen

Les dernières actualités

L’Atelier Pop Corn, pionniers de l’Assistance à Maîtrise d’Usage, œuvre pour le mieux vivre ensemble

C’est en décembre dernier, prenant le contrepied de la morosité économique ambiante, que Stéphanie Cagni et Amélie Mariller ont décidé de prendre leur envol. Embarquant avec elles leur salarié, Paul Bendahmane, les co-gérantes ont créé la Scop Atelier Pop Corn, à Lyon, après 3 années passées à tester leur activité au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi Escale Création. Spécialisé dans l’Assistance à Maîtrise d’Usage, l’Atelier Pop Corn fait dialoguer ceux qui conçoivent, construisent et vivent les territoires et redonne une place aux habitants et citoyens dans la transformation de leur cadre de vie.
Lire plus...

Ils se sont lancés en 2020 : en Auvergne-Rhône-Alpes, la coopération saisit la crise au bond

Si la crise sanitaire de ces derniers mois impacte indéniablement tous les pans de l’économie, force est de constater qu’elle n’a pas marqué un coup d’arrêt dans la création d’entreprises coopératives en Auvergne-Rhône-Alpes. Au contraire, elle a même permis à de nombreux entrepreneur·e·s de mûrir leur projet, et, bien accompagnés, de se lancer, transformant les difficultés en opportunités. Ainsi, 25 nouvelles coopératives ont été créées en 2020 dans la région, permettant la création ou le maintien de 82 emplois. Parmi elles, l’Atelier Pop Corn (69), Scopen (26) ou encore Construction Bois Alternative (63) répondent aux nouveaux enjeux sociétaux et environnementaux soulevés par la crise.
Lire plus...

On lance Coopventure !

Nous avons le plaisir de vous inviter à l'événement de lancement du fonds d'investissement Coopventure Un événement 100% digital Mardi 2 mars 2021 à 17h30 ! Le fonds CoopVenture vise à financer et accompagner autrement les sociétés innovantes du...
Lire plus...
prev
next